Quelques conseils de sécurité à moto

Quelles sont les exigences lorsque vous voulez acheter un nouveau casque, une veste de moto, un pantalon, des gants ou des bottes ? Quels sont les différents matériaux et quelles sont les différences ? Comment vous protégez-vous contre le froid, la chaleur et la pluie ? Cette page tente de régler certaines choses.

Sécurité primaire

Lorsqu’on parle de moyens d’améliorer votre sécurité sur une moto, la plupart des gens pensent aux casques, aux protecteurs de genoux ou de coudes ou aux combinaisons en cuir. Certes, toutes ces choses sont destinées à vous rendre plus sûr. Mais n’oubliez pas qu’il existe un moyen plus direct d’améliorer votre propre sécurité.
Vous pouvez améliorer votre sécurité en faisant tout ce qui est possible pour éviter un accident (sécurité primaire) ou en veillant à ce que les dégâts, en cas d’accident, soient aussi minimes que possible (sécurité secondaire).

Voiture contre moto

En fait, la grande différence entre la conduite d’une voiture et celle d’une motocyclette, c’est que la sécurité secondaire est énorme dans les voitures (la voiture est une sorte de cocon de sécurité autour de vous), tandis qu’en moto, la sécurité est primordiale. Presque entièrement entre vos mains (ce qui signifie sécurité primaire).
Heureusement, les motos sont très performantes en matière de sécurité primaire : vous avez besoin de beaucoup moins d’espace pour échapper à une situation dangereuse.

Sécurité secondaire

Nous aborderons la sécurité secondaire sur cette page : casques, protections et combinaisons en cuir et autres. L’une des fonctions des vêtements pour motocyclistes est la sécurité ; Une autre fonction est de veiller à ce que votre corps ne devienne pas trop froid ou trop chaud. En fait, cette fonction ajoute à votre sécurité principale, car un organisme performant est nécessaire pour pouvoir anticiper le trafic.

Sécurité secondaire : casques et vêtements

Sécurité objective et subjective

Seulement au moment où vous l’avez fait sauter, la sécurité secondaire entre en jeu. Il existe un danger dans les nombreuses étiquettes avec « protection » et « sécurité » apposées sur les vêtements du motocycliste : il est facile d’oublier que la sécurité est pour la plupart une sécurité essentielle, que vous devez vous-même activement prévenir les accidents.

Deuxième danger :

Beaucoup de gens sont enclins à prendre plus de risques quand ils se sentent protégés. La plupart des gens conduiront avec plus de prudence quand ils porteront un short que dans une combinaison de course en cuir.

Ne vous sentez pas plus en sécurité que vous l’êtes

Ce ne sont pas des arguments contre les vêtements protégés, mais il est bon d’être conscient de ces tendances et de ne pas se laisser prendre au piège. Ainsi, lorsque votre sécurité (secondaire) est en jeu, il est bon d’obtenir le plus d’informations objectives possible : le souhait des personnes d’être « en sécurité » inspire les vendeurs à vendre avec des mots, des étiquettes et des supports à la sonorité « sûre ». Beaucoup de ces mots n’ont aucune signification !

Le Casque

L’ajustement

L’aspect le plus important d’un casque est de loin de savoir s’il est bien ajusté. Le meilleur conseil est donc d’aller dans un magasin où les gens connaissent les casques et peuvent vous aider à vérifier si un casque leur va bien. Lorsque vous essayez pour la première fois, le casque doit être ajusté assez serré : lorsque vous secouez la tête, le casque ne doit pas bouger.

Chaque casque vendu en Europe doit être approuvé conformément à la norme ECE 22.05. Si un casque ne montre pas qu’il est approuvé, ne l’achetez pas.

Matériaux

Concernant les matériaux : un casque a une échelle externe qui ne devrait pas se briser, et une échelle interne qui est là pour absorber l’énergie de l’impact. Les casques très bon marché ont une échelle extérieure en ABS ou en polycarbonate. Ne les achetez pas : ils sont endommagés par les rayons UV et vous devriez les jeter au bout de moins de deux ans. Au cours de ces années, leur force diminue.

Les Gants

Les mains sont importantes

La deuxième priorité est de garder vos mains bien protégées : le risque qu’elles soient endommagées en cas de chute est assez grand et vous ne voulez pas vivre avec des mains qui ne travaillent pas. Donc, toujours porter au moins un casque et des gants.

Le sentiment

Vos gants devraient vous permettre de bien sentir le guidon, de sentir ce que vous faites et, en même temps, de vous protéger du glissement.

  • Cuir

Par temps chaud, rien ne vaut les gants en cuir.
Kangarooleather est de plus en plus utilisé pour la paume des gants. Il est fort et léger en même temps, et légèrement élastique, vous sentez donc très bien ce que vous faites.

  • Gore-Tex

Par temps froid, il est préférable de porter des gants avec une doublure Goretex pour garder les mains sèches.

  • Gants intérieurs

Si vous voulez des mains vraiment chaudes: un gant avec un gant intérieur séparé, par exemple en Windstopper, lien sortant garde vos mains beaucoup plus chaudes qu’un gant avec une doublure cousue dans un tissu épais et vous permet en même temps de sentir le guidon.